Tout savoir sur les différentes espèces de cafards

Vous souhaitez connaitre les espèces de cafards présentes à votre domicile ? Les chercheurs ont répertorié dans le monde environ 6000 espèces différentes de cafards. En France, heureusement, seulement quelques-unes de ces espèces sévissent dans les maisons. Les cafards sont encore appelés blattes ou cancrelats. Vous connaissez surement la blague qui dit que les blattes sont la seule espèce vivante qui vivra après que toutes les autres aient disparu. Cette expression se réfère au fait que les cancrelats existaient sur terre depuis 355 millions d’années. Une grande partie des espèces répertoriées sont nocturnes et omnivores. Mais seulement quelques-unes sont catégorisées comme étant des nuisibles.
Le cycle de vie des cafards comporte trois étapes : l’œuf, l’étape larvaire et la phase adulte.
Les blattes préfèrent les endroits humides et chauds. Elles se nourrissent de tout, et même de déchets. Si elles sont considérées comme des dangers pour la santé, c’est parce qu’elles ont la capacité de transmettre différentes maladies aux humains. Donc, il est essentiel, voire indispensable, de les combattre. Mais encore faut-il les connaître pour sélectionner les produits et techniques appropriées pour leur élimination. Notre entreprise spécialisée dans la lutte contre les cafards vous propose d’en apprendre davantage sur les différentes espèces de blattes qui sévissent dans notre entourage.

Trois espèces de cafards présentes dans nos maisons

La blatte germanique

Cette espèce de cafard est la plus répandue dans l’Europe occidentale. On la trouve nichée à l’intérieur des colonnes d’ordures des maisons, au fond des égouts, ou encore à l’intérieur des conduits d’aération. Dans la maison, on la retrouve sous l’évier, à proximité des WC et des baignoires, ou encore derrière le frigo.
La blatte germanique possède un corps plat ayant une longueur de 10 à 16 mm. Elle a une forme ovale et est de couleur brun clair. Pour venir à bout de la blatte germanique, il faut recourir à des méthodes très particulières. En effet, le cycle de reproduction de cette espèce est assez rapide. Les œufs de cette blatte restent bien au chaud dans l’oothèque pendant que ce dernier est transporté par les femelles jusqu’au moment où il est temps pour eux de se transformer en larves.
En effet, dès qu’une femelle est fécondée, elle passe par la phase d’incubation qui dure environ 17 jours. Cette durée est assez réduite lorsqu’on la compare à celle de l’incubation chez les autres types de blattes.
L’oothèque est une coque produite au moment de la ponte et qui est localisée sur l’abdomen du cafard femelle. Elle a une capacité de 50 œufs approximativement. Une femelle peut produire des œufs environ huit fois au cours de sa vie.
Entre la phase larvaire et la phase adulte, il se passe environ sept étapes de développement étalées sur deux mois. On peut donc dire que le cycle de maturité d’une blatte germanique dure deux mois.

La blatte orientale

Cette espèce vient en seconde position dans le top 3 des cafards les plus répandus en Europe. Encore appelée « cafard noir », elle est pourvue d’un corps assez foncé qui est plus grand que la blatte germanique, mais elle est moins vive. La blatte orientale se cache généralement dans les espaces sombres, frais et humides comme les sous-sols, les caves, les garages, les parkings, etc.
Chez cette espèce, la femelle porte sur son abdomen une oothèque qui peut contenir au maximum 20 œufs. Sa capacité est donc moins que la femelle germanique. La fécondation dure une semaine et il faut compter entre un et trois mois pour que les œufs éclosent. Par ailleurs, les larves de la blatte orientale prennent entre 6 et 7 mois pour devenir adulte.

La blatte américaine

Avec une longueur de 40 mm, cette espèce est de loin la plus grande que vous pourrez trouver dans votre maison. Elle est reconnaissable grâce à ses ailes qui s’étendent comme à l’infini et sa teinte rougeâtre. Elle peut voler sur des distances relativement courtes et se déplace rapidement lorsqu’elle est au sol. Les blattes germaniques et américaines investissent le même type de lieu. En conséquence, les deux espèces sont antagonistes. Elles ne peuvent donc pas coexister dans le même espace.

 

Vous souhaitez déterminer les espèces de cafards présentes à votre domicile ? Contactez un spécialiste aujourd’hui

espèces de cafards

Quelques espèces de cafards supplémentaires qui vivent sous notre altitude

La blatte rayée

On l’appelle encore « blatte des meubles ». Il s’agit d’un cafard clair et très petit (environ 10 mm de long). Il est considéré comme la plus petite espèce de blatte que l’on trouve en Europe. La femelle de la blatte rayée peut incuber au cours de son existence environ 18 oothèques, chacune renfermant en son sein entre 10 et 15 œufs. Après fécondation, les femelles cachent les oothèques dans les fissures des murs, dans les tiroirs, les plinthes ou au creux du plancher. Les œufs sont incubés pendant au moins deux mois puis les larves se développent rapidement pour devenir des blattes adultes. Cette dernière phase se déroule plus rapidement que chez les autres cafards.

La blatte de jardin

Il s’agit également d’une espèce de petite taille, mais qui se trouve en dehors des maisons. Cette blatte se nourrit des éléments végétaux qui sont en décomposition et elle affectionne l’humidité que l’on trouve dans les tas de bois, les haies, les paillis et les rochers. Le cycle de la blatte de jardin se déroule entre le mois d’avril et celui d’octobre. Durant les soirées d’été, elle peut migrer vers les maisons.

 

Vous souhaitez déterminer les espèces de cafards présentes à votre domicile ?  Contactez un spécialiste aujourd’hui

Quelles maladies peuvent transmettre les cafards ?

L’une des maladies les plus connues parmi celles transmises par les cafards aux humains est la salmonellose. Les habitants d’une maison infectée peuvent la contracter en consommant des aliments souillés par les blattes. Techniquement, la salmonellose est un mal bénin qui n’occasionne pas de fortes complications. Toutefois, certaines personnes fragiles doivent être prises en charge de façon rigoureuse.
En dehors de la salmonellose, le contact avec des aliments infectés par les cafards peut entraîner le développement d’une fièvre typhoïde. D’autres personnes attrapent des affections diverses ou la dysenterie.
Les cafards peuvent aussi transmettre des maladies parasitaires dangereuses. Les symptômes peuvent aller des démangeaisons aux infections cutanées.
Même si cela est assez surprenant, les blattes sont aussi porteuses de certaines catégories d’allergie dont souffrent les humains. En effet, ces insectes secrètent des fluides qui contiennent des allergènes. Ces derniers entraînent des réactions qui se manifestent de différentes manières. Les manifestations les plus courantes sont les éternuements et les réactions cutanées.
Par ailleurs, les cafards peuvent aussi mordre les êtres humains ou les piquer et leur transmettre des maladies. Pour finir, il peut arriver que la présence des cafards dans la maison soit source de crises d’asthme.

 

Vous voulez savoir quelles espèces de cafards sont présentes à votre domicile ? Contactez un spécialiste aujourd’hui

anti cafard

Un suivi après chaque désinsectisation avec une garantie

Pour s’assurer que les cafards n’envahissent pas la maison, il faut :

  • adopter des gestes d’hygiène et s’assurer que la maison est impeccable ;
  • supprimer les facteurs qui facilitent le développement des blattes.

Les cafards aiment les lieux humides et chauds. Le premier bon geste à adopter est le nettoyage régulier de la maison. Mettez un accent particulier sur les coins qui peuvent être utilisés comme cachettes par les blattes, de préférence les lieux sombres.

  • Garder les aliments loin des cafards pour qu’ils ne soient pas infectés. Il est recommandé d’utiliser des récipients qui se ferment hermétiquement. Il faut également s’assurer que les placards ne comportent pas de trous par lesquels les blattes peuvent entrer. N’oubliez pas que ces nuisibles peuvent s’introduire dans les meubles ou la maison à travers les fissures.

Vous devez absolument éviter de nourrir les blattes porteuses de maladies qui pourraient vous contaminer. Pour cela, faites votre vaisselle chaque fois que vous utilisez des couverts. Aussi, ne laissez pas trainer des miettes de nourriture et prenez le soin de vider vos poubelles tous les soirs.
Pour empêcher les cafards de vous envahir, exterminez-les automatiquement quand vous les voyez. Vous pouvez utiliser des solutions naturelles puis parvenir. Mais si ces dernières ne s’avèrent pas aussi efficaces que prévu, faites appel à notre société. Vous souhaitez déterminer les espèces de cafards présentes à votre domicile ? Contactez un spécialiste aujourd’hui

Qu’est-ce qui peut contrarier la suppression des blattes ?

Malheureusement, les cafards apprécient les endroits très peu éclairés. Ce qui signifie que la moindre fissure dans le mur, sous un meuble ou dans le sol suffit pour qu’ils s’y réfugient et échappent à vos méthodes d’éradication. D’ailleurs, si vous commencez à voir des blattes durant la journée, cela signifie probablement que votre local ou votre maison est infecté.

Puisque les cafards aiment se cacher, on peut les retrouver dans des lieux improbables et inattendus. Vérifiez bien vos armoires, vos valises, le revers de vos tableaux, etc.

Généralement, il n’est pas possible de localiser les nids de cafard en journée. Et même si vous avez du mal à faire ce travail durant la nuit sachez que les insectes sont bien présents et peuvent intoxiquer vos repas.

Besoin d’un traitement anti cafard dans votre restaurant ? appelez nous maintenant

 

Les espèces de cafards : un professionnel pour venir à bout des cafards dans votre maison

Dès l’instant que vous soupçonnez la présence de cafards dans votre maison, vous devez lancer une intervention anti-blattes. Évidemment, vous pouvez commencer par utiliser des astuces naturelles pour supprimer ces insectes. Internet fournit un grand nombre d’informations à ce sujet. Mais vous devez aussi garder à l’esprit que ces parasites ne sont pas faciles à supprimer. Pour des résultats plus concluants, rapprochez-vous de notre entreprise.
Nous sommes spécialisés dans la désinsectisation et nous intervenons dans toute la région d’Île-de-France. Nous répondons rapidement aux demandes pour le plus grand bonheur de nos clients. Si vous souhaitez profiter de nos services, contactez-nous dès à présent. Pour cela, vous pouvez remplir le formulaire mis à votre disposition. Nous nous engageons à étudier votre cas minutieusement afin de retrouver les solutions les plus adaptées. Sachez que toutes les solutions proposées prennent leur source dans des méthodes qui ont déjà trouvé leur efficacité.
Dès lors qu’un rendez-vous a été pris avec notre entreprise, une équipe d’experts est dépêchée à votre domicile. Elle intervient en fonction de votre disponibilité. Les spécialistes qui la composent vont dans un premier temps repérer les lieux afin d’évaluer l’ampleur de l’invasion. Ce n’est qu’ensuite qu’ils pourront procéder à l’intervention en utilisant les produits adaptés. Vous souhaitez savoir les espèces de cafards présentes à votre domicile ? Contactez un expert anti cafard aujourd’hui

Contactez un extermineur pour déterminer les espèces de cafards présentes à votre domicile 

8 + 10 =

Ile de France

01 85 76 70 10

contact@exterminateur-anti-cafard.fr

5/5 - (8 votes)